Les études

Le SIETAVI mène des études permettant notamment la programmation pluriannuelle des travaux sur 5 à 10 ans. Elles correspondent à l’élaboration de Programmes Pluriannuels de Gestion (PPG).

Programme pluriannuel de Gestion (PPG)

Le programme pluriannuel de Gestion vise à prévoir sur une période de 5 à 10 ans, les travaux à mettre en place afin d’atteindre les objectifs de bon état des masses d’eau fixés par la Directive Cadre sur l’Eau. Ces études se déroulent en 4 phases. Chaque phase étant validée par le comité de pilotage composé : de partenaires, techniques, financiers et institutionnels, des acteurs locaux et également des élus. Les 4 phases sont les suivantes :

  • Phase 1 : Etat des lieux
  • Phase 2 : Diagnostic et définition des enjeux
  • Phase 3 : Programme d’actions
  • Phase 4 : Élaboration des dossiers réglementaires

Actuellement, le SIETAVI possèdent plusieurs PPG sur son territoire de compétences :

  • PPG Isle : 3ème programme, 5ème tranche de travaux achevée d’ici la fin de l’année 2017.
  • PPG Isle / Courbarieu : Etude au niveau de la phase 1 ;
  • PPG Barbanne / Palais et Lavié : Programmation de travaux sur 2017 – 2026, en cours de réalisation.

Etude de renforcement de la berge rive gauche de l’Isle à Libourne

A la suite de l’effondrement d’une partie du quai situé en rive gauche de l’Isle, à côté de la rue de la Cité, le 9 octobre 2006, l’Association des Riverains Libournais de l’Isle a engagé une étude permettant d’établir un diagnostic technique et de disposer d’éléments de connaissance lui permettant de programmer les interventions de confortement là où le besoin est avéré.

Des problématiques importantes sont soulevées par l’étude sur la rive gauche. Une étude de faisabilité, dont le SIETAVI est maître d’ouvrage, a donc démarré en 2014 et s’est achevée en 2016. L’étude a porté sur la partie ouest de la ville de Libourne, sous-préfecture de la Gironde. Le secteur suivi s’étend sur la berge de l’Isle entre la limite de la réparation faite en 2007 (sur le quai de la cité) et la confluence de la Barbanne.

Le secteur concerné est en partie impacté par un tissu urbain dense : la proximité d’habitations et le peu d’espaces naturels (voies d’accès, servitude inexistante, etc.) complexifient la problématique. Cette berge se situe en rive gauche de l’Isle en bout d’un méandre concave et est également soumise à l’influence des marées.

L’étude de faisabilité propose trois secteurs d’intervention dont l’un est prioritaire car il y a un risque pour les habitations riveraines. Ce secteur est situé depuis le centre des impôts jusqu’à l’amont de la Fontaine Roudeyre (250 ml).

Au vu de la complexité du projet de confortement de berge, le COPIL a décidé de mener des investigations complémentaires pour déposer le dossier d’autorisation Loi sur l’Eau mais également pour mener les études de conception de l’ouvrage.

En 2016, le SIETAVI recrute un maître d’oeuvre pour prendre en charge le dossier. Cette étude est menée en partenariat avec la ville de Libourne et son projet d’aménagement des quais et des berges qui est actuellement dans sa phase de travaux.

Plan de gestion des zones humides de la vallée de l’Isle

Les enjeux zones humides sur la vallée de l’Isle sont très importants notamment dans le cadre:

  • de la directive Habitat de par le classement de la basse vallée de l’Isle comme site Natura 2000
  • de la directive cadre sur l’eau déclinée au plan national par la loi sur l’eau et les milieux aquatiques et au plan local par le SDAGE Adour Garonne et le futur SAGE Isle Dronne, concernant l’atteinte du bon état des masses d’eau locales
  • de la prévention du risque inondation (PPRI de la basse vallée de l’Isle)
  • de la préservation des zones de fraie pour le brochet en particulier, axe majeur des actions découlant du Plan Départemental pour la Protection du milieu aquatique et la Gestion des ressources piscicoles.

Dans ce cadre le SIETAVI et le SMBI (Syndicat Mixte du Bassin de l’Isle (24)) dans une démarche globale et coordonnée ont mené une étude de réalisation d’un plan de gestion sur des zones humides identifiées et priorisées sur la vallée de l’Isle dans un objectif de préserver et/ou améliorer l’ensemble de leurs fonctionnalités et des services rendus par ces entités remarquables. 12 sites sont concernés au total : 6 en Gironde et 6 en Dordogne.

Il s’agit là d’une démarche volontaire de gestion des zones humides dans le cadre de la gestion globale du bassin versant de l’Isle faisant suite à une première démarche menée avec succès concernant l’appel à projet de l’Agence de l’eau « Acquérir les zones humides pour mieux les préserver » et à une politique ambitieuse menée depuis.

Avec l’augmentation générale des pressions de toutes sortes (aménagements des terrains riverains, drainages, création d’étangs, pollutions, barrages, espèces invasives…), que ce soit au niveau national ou local, les fonctions biologiques, hydrologiques, sociales et culturelles sont aujourd’hui menacées. Ce plan de gestion a donc pour objectif d’établir des actions à portées opérationnelles visant à établir une gestion durable en lien avec les différents enjeux dégagés.

Cet état des lieux a permis d’élaborer un plan de gestion de 12 zones humides identifiées (6 en Gironde) pour 5 années : 2017-2021. Ce plan de gestion prévoit la restauration de zones humides et un ouverture au public de certains sites. Les actions découlent des enjeux identifiés et des volontés politiques locales.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :