Le SIETAVI et la GEMAPI

Depuis le 01 janvier 2018, la loi GEMAPI (GEstion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations) est entrée en vigueur. Cette loi rend obligatoire la prise de compétence des cours d’eau au sein des communautés de communes. Cela signifie que l’ensemble des cours d’eau (et non fossés)* doit être suivi. L’article L215-14 du code de l’environnement qui précise que le propriétaire des berges est tenu à un entretien régulier du cours d’eau reste toujours en vigueur. Cependant, depuis le 01 janvier dernier, les collectivités doivent « veiller » à la bonne application et si besoin, doivent mettre en place des programmes de gestion pour compléter cet entretien.

Dans ce contexte, la gouvernance du syndicat a été modifiée. En effet, désormais ce n’est plus 2 représentants par commune (soit 78 personnes) qui siègent au conseil syndical mais 22 représentants de la CALI, 3 de la CDC du Fronsadais, 14 de la CDC du Grand St Emilionnais et 39 représentants communaux au titre des compétences syndicales externes et non intégrées à la loi GEMAPI.

Sur la base de cette nouvelle organisation, le conseil syndical du SIETAVI s’est réuni vendredi 06 avril 2018 afin d’élire un président et mettre en place différentes commissions de travail.

Guy VALLEAU était le seul candidat à sa succession et a été réélu avec 83% des suffrages (12% de blanc et 5% de bulletin nul). Vous pourrez retrouver les détails des commissions à la rubrique « les élus » dans l’onglet « qui sommes-nous» de ce site.

* La différence entre un cours d’eau et un fossé est déterminée par les services d’Etat sur la base des connaissances locales et de terrain. La différence majeure entre ces intitulés est législative. En effet, le fossé dépend du code civil et le cours d’eau dépend du code de l’environnement. Il faut savoir que la loi sur l’eau qui s’applique uniquement au cours d’eau impose une nomenclature très encadrée. Avant d’intervenir sur un écoulement d’eau, n’hésitez pas à nous contacter afin de connaître le statut de ce dernier. Les services du SIETAVI sont là pour vous conseiller techniquement et réglementairement.

Publicités

LES TRAVAUX DES QUAIS DE LIBOURNE SE POURSUIVENT

Dans le  cadre du projet de piétonisation des berges de l’Isle à Libourne, à l’amont du pont de Fronsac, la deuxième phase des travaux vient d’être lancée.

En effet, du 19 février au 09 mars 2018, l’association Isle et Dronne réalise pour le compte du SIETAVI des travaux préparatoires concernant la végétation de la rive gauche de l’Isle, entre la fontaine Roudeyre et la rue Louise Michel.

Coût des travaux préparatoires réalisés par Isle et Dronne : 5 750€ TTC

Financeurs Prise en charge
Commune de Libourne 65.5%
Région Nouvelle Aquitaine 20 %
SIETAVI 9 %
Conseil Départemental de la Gironde 5.5 %

La poursuite des travaux (renforcement des berges) est prévue pour le début du mois de juin 2018. Le dossier de consultation des entreprises est d’ores et déjà disponible et ce jusqu’au 06 avril 2018 à 16h30 via l’adresse suivante : https://demat-ampa.fr

 

 

Début des travaux de restauration de la zone humide de l’Aubarède

La zone humide de l’Aubarède d’une superficie de 47 ha appartient à la commune de Saint-Seurin-sur-l’Isle. C’est un site qui a depuis plus de 10 ans fait l’objet d’un projet de valorisation touristique et écologique. Située sur le site Natura 2000 Vallée de l’Isle de Périgueux à sa confluence avec la Dordogne, elle abrite une biodiversité riche et des habitats atypiques dont les enjeux de préservation sont forts. Elle permet de nombreux services rendus : soutien d’étiage en été, champ d’expansion des crues, filtration de l’eau, support de biodiversité, frayère à brochets… C’est un site à la lisière de l’urbanisation qui en fait un lieu très convoité où les habitants viennent s’y promener régulièrement.

Ce site, autrefois composé de dizaines de parcelles était le lieu d’une activité agricole importante entre prairies de fauches et pâturages. La déprise agricole entraîne un abandon des parcelles et un embroussaillement important. Ces dernières autrefois délimitées par des haies bocagères, composées entre autre, de chênes aujourd’hui centenaires et d’un réseau de fossés sont les vestiges d’un patrimoine agricole ancien.

Le Syndicat Intercommunal d’Etudes, de Travaux et d’Aménagement de la Vallée de l’Isle a mandaté un bureau d’Etudes en 2013 pour effectuer un diagnostic de la zone humide de l’Aubarède afin de proposer un programme d’actions sur les 5 années à venir (2017-2021) afin de valoriser ce patrimoine écologique.

Après 3 années d’études, le SIETAVI, présidé par Monsieur Valleau, a débuté la première tranche de travaux à la mi-septembre 2017 et elle devrait se poursuivre jusqu’à la fin novembre. L’association Isle et Dronne est titulaire du marché. Ce sont 69 950 euros qui ont été engagés sur ce projet, avec la participation financière de l’Agence de l’eau Adour Garonne (60%) et du Conseil Départemental de la Gironde (20%) L’une des actions majeures correspond à la ré-ouverture des anciennes prairies tout en maintenant le réseau bocager et en préservant les espèces patrimoniales. Ce sont au total 8,5 ha d’anciennes prairies qui seront ré-ouvertes. A terme, l’installation d’un agriculteur sur ces parcelles pour garantir et pérenniser leur entretien sera envisagée par le SIETAVI et la commune de Saint-Seurin-sur-l‘Isle.

Durant les autres tranches de travaux, les objectifs de gestion devront permettre la restauration de l’étang et l’amélioration de sa fonctionnalité pour la reproduction du brochet. De plus, l’amélioration du fonctionnement hydraulique sera un point essentiel, par la restructuration du réseau de fossé. Enfin, la volonté des élus est également de valoriser le volet touristique par la mise en place d’un sentier, de panneaux d’information et d’un observatoire à oiseaux.

Création du site internet

Créé en 1990, le Syndicat Intercommunal d’Etudes, de Travaux et d’Aménagement de la Vallée de l’Isle (SIETAVI) à le plaisir de mettre en ligne son site internet.

Ce site a pour but de mettre à disposition une multitude d’informations concernant le SIETAVI, ses compétences et ses actions. De plus, de nombreuses informations sont mises à disposition des lecteurs afin de faciliter l’accès à l’information concernant la gestion des milieux aquatiques sur leur territoire.

Enfin, ce site internet offre au SIETAVI l’opportunité de se faire connaître pour que l’ensemble des acteurs puissent nous identifier sur le territoire et prendre contact avec nous.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑